Les oignons rosé de Roscoff

Publié le par Maria Dora

L'oignon rosé de Roscoff est un des fleurons de la Bretagne agricole .
Importé du Portugal au XVIIème siècle, sa culture remplaça celle, déclinante, du lin et il accompagna d'autres denrées à bord des navires marchands et bateaux de pêche en raison de ses vertus protectrices contre le scorbut (l'oignon est en effet riche en vitamine C et autres éléments antioxydants).
L’histoire des marchands d’oignons de Roscoff, appelés les « Johnnies » (petit Jean) commence en 1828 avec Henri Olivier, cultivateur de Roscoff, qui décide de charger une gabare d’oignons et de traverser la Manche pour les vendre. L’initiative de ce cultivateur va se couronner de succès et c’est le début d’une formidable épopée qui mènera plusieurs centaines de Léonards sur les routes britanniques. L’oignon rosé de Roscoff, léger et parfumé est très apprécié des mineurs du pays de Galles, des paysans d’Écosse et des dockers de Londres
La Grande-Bretagne est grosse consommatrice d’oignons mais en produit peu.
Le Léon en revanche, grâce à son micro-climat et à la richesse de son sol, produit un oignon de qualité et en quantité.
D’abord à pied puis en vélo, les Roscovites, mais aussi les Santecois, les Cléderois, etc. sillonnent les rues anglaises, galloises, écossaises, chargés de chapelets d’oignons. En 1929, ils seront plus de 1500 à faire du "porte à porte", bredouillant quelques mots d’anglais, usant de mille astuces pour vendre leurs oignons. « Onions, do you want onions ? », ce sont les premiers mots d’anglais qu’ils apprennent. Cette immigration saisonnière a joué un rôle dans l’évolution de la culture et de l’économie locale. Tous les ouvriers agricoles qui travaillent en été dans les fermes du Léon trouvent ainsi une activité complémentaire en hiver.
Les Johnnies quittent Roscoff fin juillet, début août, dès que les oignons sont mûrs. Ils restent parfois jusqu’à 6 mois en Grande-Bretagne, vivant souvent dans des conditions misérables. Ils aménagent sommairement les hangars dans lesquels sont stockés les oignons et improvisent cuisine et chambrées.

L’histoire des Johnnies et de l’oignon de Roscoff aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur une poignée d’agriculteurs qui au début des années 90 se passionnent pour l’oignon rosé et tentent de concurrencer les productions intensives de l’oignon jaune en cultivant l’oignon de façon traditionnelle.
Observant cahier des charges très stricte, ils proposent sur le marché un oignon haut de gamme, « l’oignon rosé de Roscoff ». Regroupés en syndicat de défense, les producteurs se mobilisent pour obtenir l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).

L’activité des Johnnies ne s’est pas éteinte car, on compte encore aujourd’hui une vingtaine de Johnnies qui vendent leurs oignons de l’autre côté de la Manche. Les jeunes ont pris le relais, ils ne pratiquent plus le porte à porte mais utilisent Internet.

roscoff

Publié dans fruits et légumes

Commenter cet article

écureuil bleu 09/11/2010 22:27



J'ai admiré ces vieux vélos couverts d'oignons à Roscoff et ton article m'a beaucoup intéressé. Bonne soirée et bisous



Linou 09/11/2010 13:49



c'est bon pour la santé


moi j'en mets partout des oignons et de l'ail


 


bisous


Mado c'est celle qui peint ???



Mousse 09/11/2010 13:39



Je ne connaissais pas.


Billet encore bien intéressant, merci ma belle.


Bon après-midi.


Bisous et prends bien soin de toi.


 






sourour 09/11/2010 12:39



très intéressant cet article sur els oignosn de roscoff


ces temps ci les oignons coûtent cher avec la fête du sacrifice du mouton qui approche et tous les légumes manque de pluie alors çà flambe les prix bisous 



CLDF 09/11/2010 10:29



Finalement je me suis couchée tôt hier soir, mon chéri souffrait terriblement donc on a laissé tomber le blog, tant pis! Résultat, ce matin je me retrouve avec 5 pages de coms à répondre, je n'y
arriverais jamais, mdr! Aujourd'hui, mes deux enfants ne sont pas allé à l'école "gastro le retour"...


Je te souhaite une belle journée, et te fais plein de gros bisousss à toute sur ton blog ou sur le mien!


Grossssssssss bisousssssss



Kelly 09/11/2010 08:02



tu as raison de vouloir faire un tour de france en camping car, il faut en profiter pendant que vous le pouvez tous les deux,sinon il en resteras des regrets
Moins de vent ce matin , mais encore beaucoup de pluie.
*, je te souhaite un très bon mardi




nadia-vraie 09/11/2010 05:24



Très intéressant,je n'étais pas au courant et cet oignon n,est pas celui que l'on connaît?


À bientôt.



belgique-chine 09/11/2010 03:38



une découverte cet article pour moi


bonne journée bise



catcent 08/11/2010 23:07



Très intéressant l'histoire de cet oignon


Bisou Maria bonne soirée



Armide+Pistol 08/11/2010 22:32



Un article fort intéressant. Les blogs favorisent les échanges culturels autant que l'amitié. j'aime cela !



LEMANTINE 08/11/2010 22:20



 Bonsoir Maria-Dora,


Hé bien justement, il y a deux ans, ma mère est allée à Roscoff en septembre pour une cure et m'a envoyé une jolie carte avec un vélo auxquel était suspendu un chapelet d'oignons et garé sur une
maison avec une porte et des volets bleus et ce soir je trouve l'explication sur ton blog, c'est tout simplement magique.


Bisous et bonne soirée. Véronique de Thonon74.



franur 08/11/2010 20:54



merci pour vos explication et jolie photo....



mentale 08/11/2010 20:29



Mon coucou du mardi soir, bonne soirée,


bise



COSEDIA 08/11/2010 18:05



Bonsoir Maria,as-tu passé un bon week-end??Les oignons Patrick en fait dans le jardin..Içi c'est la tempête et averse de grèle !!La totale....Bonne soirée,bises



Chris 08/11/2010 16:43



Coucou Maria,


Tiens j'en ai acheté l'autre jour aux courses.


Ils sont plus doux que les jaunes, je cuisine beaucoup aussi avec les rouges.


Bonne fin de journée


Bisous



Domajj 08/11/2010 15:42



Bonjour ma belle Maria,


Juste un petit coucou pour te dire bonjour et bonne semaine à toi, ma douce.


@mitié de terres de Champagne.


Bisous, bisous.


Ton amie sincère Domajj



Frieda 08/11/2010 15:34



Bonjour Maria,


Je viens d'acheter une botte d'échalotte


qui ressemble à ces petits oignons


Bisous et douce soirée


Frieda